bandeau-decoration Aller au contenu     Aller au menu     Contact     Administration du site     Texte seul
Amicale Laïque de Châteaubriant

Accueil > Au Long des Chemins > retour de Crète

retour de Crète

jeudi 4 octobre 2018

La Crète une île imposante tant par ses dimensions : 250km d’Ouest en Est et 60 km dans sa plus grande largeur Nord –Sud
Essentiellement montagneuse avec quelques hauts plateaux elle offre des paysages incomparables. Elle a su garder son caractère sauvage dès que l’on s’éloigne des grands centres touristiques que sont La Canée, Réthymnon ou Héraklion

Elle a vécu une histoire tourmentée marquée par des siècles d’occupation. Possession de la République de Venise pendant plus de quatre siècles elle est tombée sous le joug de l’empire ottoman pendant plus de deux cents ans. Rattachée enfin à la Grèce, la mère-patrie en 1913 qui a adopté sa devise : ELEFTHERIA I THANATOS (la Liberté ou la Mort), elle est un point central sur l’échiquier politique en Méditerranée à mi-chemin de l’Afrique et de l’Europe. Envahie par les troupes allemandes en 1941, libérée en 1945, elle a plus que n’importe quelle nation développée des qualités d’héroïsme et de résistance.
Désormais la ressource croissante de la Crète est son énorme potentiel touristique, associant mer, soleil, montagne, culture, sites archéologiques. La côte Sud est beaucoup plus traditionnelle, liant vieux monastères, villages hauts-perchés des montagnes et criques sablonneuses accessibles seulement à pied.

Pendant une semaine nous avons essayé de découvrir tous ces aspects

Ce fut d’abord le plateau de Nida à un peu plus de 1380m d’altitude et la visite des « mitata » de Psiloritis (semblables à nos burons). Associant la légende à la réalité nous sommes descendus dans l’antre de Zeus où sa mère Rhéa l’a élevé loin de Chronos son père (le temps qui dévore tous ses enfants).
Puis le lendemain ce fut la visite du site archéologique du palais de Knossos d’où rayonna la civilisation Minoéenne sur le tout bassin méditerranéen.
Une pause touristique dans les rues et ruelles du centre vénitien d’Héraklion pour y découvrir la cathédrale d’Agios Minas, la fontaine de Morosini, la loggia vénitienne et les remparts de la forteresse qui verrouille l’entrée du port…

Randonneurs nous sommes. Et l’avons prouvé ! 41 d’entre nous ont tenté la traversée des gorges de Samaria. Ce fut long, difficile mais spectaculaire et tous les participants se souviendront de ses parois verticales vertigineuses. Une seule façon d’en sortir : aller au bout dans le lit du torrent sur 16km. Nous l’avons fait. Bravo !

Le jour suivant, un repos bien mérité a permis à chacun de récupérer de ses efforts tandis que la soirée Crétoise d’Anopolis nous a montré le meilleur de la tradition folklorique locale. Un spectacle unanimement apprécié.

Jeudi 20 :
Départ en car jusqu’à Elounda, petit port de pêche, puis traversée en bateau jusqu’à Spinalonga et visite de la forteresse vénitienne, de la cité abandonnée et son lazaret. Nous avons repris le bateau vers l’île de Kolokitha pour une baignade dans les eaux limpides du golfe tandis que cuisait le barbecue servi sur le bateau. Ce fut une sortie très appréciée par tous les participants tant pour la beauté du paysage, les couleurs incroyables de la mer et le plaisir du repas pris ensemble

Le dernier jour fut consacré aux grandes villes que sont Chania – Réthymnon.
Un marché local intéressant dans la visite de Chania. Repas de très bonne qualité dans une taverne sur le port. Visite de la ville de Réthymnon. Quelques heures de temps libre pour découvrir, la vieille ville, les ruelles commerçantes, ô combien ! Ainsi que la forteresse.
Le séjour s’achevait…

Portfolio